Bonjour,

En tant que candidate écologiste, il va sans dire que mon suppléant et moi-même sommes fermement opposés à la réalisation de l'avenue du Parisis que ce soit à l'Est de Groslay à Bonneuil (tronçon que le conseil départemental vient de lancer) ou à l'ouest de Groslay à Soisy en passant par Montmorency ou Deuil-La Barre.

Il est utile de rappeler que la réalisation du tronçon Est a été votée en conseil départemental par tous les partis représentés : UDI, Les Républicains et le Parti Socialiste. L'achèvement de ce tronçon n'est pourtant qu'un prélude à la réalisation de la portion Ouest en vallée de Montmorency.

Les raisons qui  motivent notre opposition à l'avenue du Parisis sont nombreuses :

- le conseil département n'a jamais été en mesure de justifier l'intérêt d'un telle infrastructure en termes de besoins de déplacement et d'intérêt économique.

- le montant en est colossal : plus de 500 M€ alors que les finances du département sont dans le rouge

- les impacts en termes environnementaux sont majeurs : augmentation de la pollution atmosphérique dans les zones traversées, augmentation des émissions de gaz à effet de serre, destruction de zones naturelles, augmentation du bruit pour des riverains qui ont déjà à subir les nuisances de Roissy CDG.

Alors que l'heure à l'urgence climatique, 2 ans après la tenue de la COP21, alors que nous subissons des pics de pollution récurrents responsables de la mort prématurée de dizaines de milliers de  franciliens, il est scandaleux que ce type de projet tout droit sorti du 20ème siècle puisse encore être promu par nombres d'élus.

Nous demandons donc l'abandon définitif de ce projet et l'aménagement d'une coulée verte sur les terrains sur lesquels doivent être réalisés l'infrastructure. Nous demandons que les sommes qui devaient y être consacrées le soient à l'amélioration des transports en commun dont notre circonscription et notre région a tant besoin.

Bien cordialement

Célia Jousserand/Vincent Gayrard